Historique

Le tir à l'arc dans la vile de Thaon les Vosges

Tout commence en 1950, Marcel LUCAS fut à l’origine de cette création. Aujourd’hui le pas de tir en plein air porte son nom.

 

Avec quelques tireurs au fusil, comme lui, ils décidèrent de créer un club de tir à l’arc. Un arc rudimentaire et six flèches furent achetés. Un autre archer, Marcel LEVIEUX, devint vite la seconde tête de l’équipe.

C’était alors très « artisanal », sans moniteur, sans méthode, un nouveau divertissement absolument inconnu dans la région …

 

L’année 1951 fut celle de l’apprentissage avec le besoin « d’apprendre à tirer ». Les sportifs chevronnés en la matière étaient alors dans le Nord ou en région parisienne. La compagnie thaonnaise établit alors une correspondance avec Longueval (Aisme) et Belleville (Paris), participe à un concours fédéral en Crépy en Valois, reçoit deux archers de valeur de Belleville pendant deux semaines…En avril, le club s’installe sur un nouveau terrain près de Chavelot. En octobre commençait le défrichement du stand en plein air actuel, situé dans le prolongement de la piste d’athlétisme du stade Robert Sayer, en novembre on recensait 20 participants et en décembre la compagnie adoptait les règles de la Fédération Française de tir à l’arc.

 

Dès 1952, c’est le grand essor.

 

Et en 1953, le tir à l’arc devient un sport régional officiel. Suite à une importante réunion de la FFTA, la ronde Alsace-Lorraine était fondée. Elle avait son siège à Thaon, son président était thaonnais, tout comme son secrétaire.

 

Après une période faste vers les années 60, le tir à l’arc a connu un creux. Vers les années 70, la compagnie comptait une trentaine de pratiquants avec un palmarès bien étoffé : titre de champion de France en pupilles, vice-champion de France, recordman de France, deux titres de Rois de France en seniors…

 

Aujourd’hui la compagnie est dirigée par Pascal MOUROT. Elle dispose d’une nouvelle salle d’entraînement dans les sous-sols de la Rotonde et de son pas de tir extérieur. C’est une section dynamique, qui fait régulièrement parler d’elle sur le plan régional mais aussi sur le plan national. Citons les deux jeunes espoirs du club que sont Joffrey BENEDIC (triplé d'or en championnat de France 2009) et Valentin JOUBERT, champion de France Cadet Beursault la même année.


Réagir


CAPTCHA